A l'heure festive de la Féria à Istres, de nombreuses associations anti-corridas ainsi que des parents d'éléves ulcérés ont - mal - réagi devant une exposition où des dessins d'enfants sur la tauromachie était exposés dans une chapelle istréenne.

Si la corrida fait partie intégrante de la culture du Sud, il n'en demeure pas moins que certains pas à ne pas franchir peuvent légitimement choquer la grande majorité des français pour qui ces pratiques ne semblent pas indispensables dans l'éducation des enfants.

Ci-joint un extrait de proposition de loi visant à interdire tous sévices graves envers les animaux domestiques ou apprivoisés du 8 Juin 2004 .

Education de l’enfant : En encourageant des cruautés exercées en public, on pervertit l’éthique à transmettre à nos jeunes.

Amener un enfant à un spectacle qui accoutume à la souffrance, à la vue du sang, exalte ses passions nocives en les couvrant d’apparats. Le masque de la beauté, beauté revendiquée par les aficionados, ne saurait occulter la cruauté. N’est-ce pas une perversion de l’éducation artistique que de la déconnecter de l’esprit de compassion ? N’est-ce pas une perversion du mythe de l’héroïsme que d’inciter les jeunes « à se jouer la vie » ?

Sur le plan pédagogique, la corrida fait perdre tout repère à l’enfant. Comment peut-il comprendre qu’il est autorisé, voire splendide, de planter des harpons sur le dos d’un taureau mais qu’en revanche il est interdit, voire affreux, de le faire sur le dos d’un cheval ?

L’absence de repères est à son comble lorsque l’enfant suit une initiation dès l’âge de 7 ans. Dans les écoles de tauromachie l’apprentissage à la cruauté s’exerce parallèlement à des exercices pratiques sur des veaux et des vachettes : est-ce vraiment le meilleur moyen d’enseigner aux enfants l’amour pour les animaux ?

Une tradition ancienne doit-elle transgresser l’éthique et les valeurs humanistes actuelles que l’on doit inculquer à nos enfants ?

QUE CE SOIT NICOLAS HULOT, ALBERT JACQUART, OU MICHEL ONFRAY, DE NOMBREUSES PERSONNALITES DE TOUS HORIZONS S'  INSURGENT CONTRE LES TROIS SEULS PAYS D EUROPE QUI ACCEPTENT CES PRATIQUES : A SAVOIR LA FRANCE, L' ESPAGNE ET LE PORTUGAL.